‘I Will Get Up’: A Hard New Year Greets a World in Waiting

‘La nouvelle année est déjà une tragédie’: le monde attend toujours un retour à la normale.

‘La nouvelle année est déjà une tragédie’: le monde attend toujours un retour à la normale.

‘La nouvelle année est déjà une tragédie’: le monde attend toujours un retour à la normale.

“On est à la dérive”, estime Luis Miguel Melche, un directeur de production pour des groupes de rock et de pop qui a 42 ans et vit à Mexico. En temps normal, la capitale du Mexique est une destination mondiale prisée des amateurs de bonne chère, de littérature et d’art, mais la ville s’est tue. “C’est complètement mort”, déplore-t-il.

En janvier, d’habitude, M. Melche profite des revenus qu’il a engrangés pendant la saison haute pour se détendre et planifier les mois à venir. Mais cette année, il est plus stressé que jamais, et pour ce qui est de planifier, dit-il, “il n’y a rien à l’horizon”. Il reste chez lui, sans travail, puise dans ses économies et s’inquiète de savoir quand — et si — les affaires reprendront.

“C’est l’incertitude, l’inquiétude”, dit M. Melche. “Il n’y a rien pour nous motiver, rien qui dise que c’est une nouvelle année et qu’il va se passer des choses.”

Même dans les pays qui ont forcé l’admiration d’une bonne partie du monde pour leur bonne gestion de la pandémie, la nouvelle année commence sur une note difficile.

La Corée du Sud, avec une recherche de cas-contacts quasi générale et des quarantaines efficaces, avait semblé esquiver l’impact du fléau. Mais, la semaine de Noël, le nombre d’infections a connu des hausses quotidiennes records et les autorités cette semaine ont interdit les rassemblements privés de plus de quatre personnes dans tout le pays.

La Chine, d’où l’épidémie est partie, a réussi à enrayer la propagation du virus. Récemment, le pays rapportait moins de 50 nouveaux cas par jour, alors que les États-Unis, le pays le plus infecté au monde, enregistraient plus de 200 000 nouveaux cas et 2 000 décès quotidiens.

Si quelques clusters sont apparus dans le pays ces dernières semaines, y compris à Pékin, et ont valu de nouvelles restrictions et des mises en garde contre les rassemblements de masse, les Chinois ont accueilli 2021 avec un mélange d’espoir et de préoccupation.


Source link

Check Also

Kremlin Welcomes Biden’s Offer to Extend Nuclear Treaty

Kremlin Welcomes Biden’s Offer to Extend Nuclear Treaty

Kremlin Welcomes Biden’s Offer to Extend Nuclear Treaty Kremlin Welcomes Biden’s Offer to Extend Nuclear …